Ecoresponsable, développement durable, commerce équitable…

développement du tourisme durable, préservation, éco responsable, énergies, éoliennes, authenticité, naturel
Les grands hôtels et les resorts sont peu nombreux au Costa Rica et c'est d'ailleurs une bonne chose car ils ont tendance à ne rien apporter voir à détruire le paysage. Le Costa Rica est avant tout un pays de petits hôtels tenus par des ticos ou des étrangers est c'est la voie à privilégier.

Plusieurs initiatives existent en matière de développement du tourisme durable. A ce titre, divers classement ont été crées. L'institut costaricien du tourisme a notamment établit un label de certification pour la soutenabilité (durabilité) touristique (Certificación para la sostenibilidad turística, CST) conçu pour pouvoir différencier et classer les entreprises touristiques d'après leur utilisation des ressources naturelles, culturelles et sociales. Toutefois, la plupart de ces classements sont avant tout des indications, qu'il faut prendre avec des pincettes, car axés sur le marketing et en réalité peu efficace. Certains sont très sincères mais la plupart sont devenus purement administratif avec un impact assez faible en réalité.

Aujourd'hui, le territoire costaricien est composé à 30 % de parcs nationaux, et si on ajoute les corridors, les resserres privées, les zones de reforestation et les zones protégées diverses, on arrive à 50 %.
Au début de l'année 2015, 100 % de l'électricité était produite à partir d’énergies renouvelables (barrage, éolienne et géothermie). Le pays est un modèle en matière de développement durable et c'est ce qui fait que la vie au Costa Rica soit si particulière.